Comprendre le comportement du chien - Partie 2

Dans une première partie, nous avons vu les prérequis à avoir pour comprendre le comportement du chien, le salut, et le regard. Dans cette deuxième partie, nous nous attarderons sur le message de votre chien en fonction de sa posture, de sa gueule et de sa queue. Bonne lecture !

  • Comment lire la posture de votre chien

Avec le regard, l’analyse de la posture et des mouvements de votre chien va vous permettre d’en apprendre énormément sur ce qu’il ressent. Les postures possibles étant très nombreuses, nous allons vous en présenter que quelques-unes.

  • Posture détendue: sa face et son corps sont détendus, sa posture est équilibrée et ses mouvements sont calmes. Votre chien se sent dans un environnement agréable, il est insouciant et profite sereinement de l’instant présent.
  • Posture de vigilance: Ses oreilles sont dressées, orientées vers l’avant, sa tête et son corps sont avancés et sa queue redressée. Votre chien ressent probablement de l’intérêt, de la surprise, de la curiosité face à une modification de son environnement.
  • Posture de traque : Votre chien a une démarche lente et précautionneuse, il a la tête et le corps au ras du sol, et le regard fixe. Il est très concentré et il chasse quelque chose. Ce comportement est tout à fait naturel chez le chien, selon le contexte la traque peut être un jeu ou au contraire quelque chose de très sérieux.
  • Posture incertaine : Votre chien à la tête basse, la partie antérieure du corps en avant, la queue raide et les patte arrière tendues. Il est indécis quant à la démarche à suivre : doit-il fuir une situation ou s’approcher ? Il fait preuve de prudence et se prépare à la fuite, il a besoin d’obtenir plus d’informations sur la situation pour savoir quoi faire. Il peut ressentir de l’anxiété ou de la curiosité.
  • Posture anxieuse : Votre toutou est recroquevillé, la queue rentrée ou basse, la tête baissée, les oreilles couchées en arrière, le corps immobile, voir parcouru de tremblement. Ici, il ressent très clairement une très grande insécurité, une peur paralysante et il souhaite à tout prix éviter l’interaction. Il est important de respecter son ressenti et de ne pas forcer le chien à se confronter à tout prix à ce qui lui fait peur, au risque d’aggraver son ressenti et qu’il perde confiance en vous.
  • Posture menaçante : Le regard est dur, la mâchoire serrée, la queue raide et dressée et il a le buste penché vers l’avant. Votre chien ressent un fort agacement, il est tendu et déterminé. Ici, il se prépare au combat et envoie un avertissement très clair à son interlocuteur, si celui-ci persiste dans son comportement, le chien risque de passer à l’attaque.
  • Posture défensive : Son corps est recroquevillé, la queue est basse, il grogne ou montre les dents et ses oreilles sont rabattus en arrière. Votre chien a surement peur, il peut avoir le sentiment d’être pris au piège et il est prêt à se battre pour se défendre ou à prendre la fuite.
  • Posture de rage : Ce comportement arrive généralement en dernier recours, lorsque tous les autres signaux ont été ignorés et que la situation à l’origine de l’inconfort ne s’est pas améliorée. Le chien s’élance vers l’avant, il grogne avec les dents apparentes, les poils de son dos peuvent être hérissées. Clairement votre chien vient montrer sa colère et son stress extrême. Il attaque pour se protéger là où toutes les autres tentatives de dissuasion ont échoué.

  • Quel message derrière la gueule de mon chien?

Nous autres, humains, sommes très sensibles au visage de notre interlocuteur, notamment en regardant ce qu’il se passe sur ses lèvres. Nous essayons de faire pareil en analysant la gueule de notre chien, mais les erreurs d’interprétations sont souvent nombreuses, leurs crocs pouvant venir biaiser notre façon de voir les choses.

  • Gueule joyeuse: la mâchoire n’est pas serrée, la langue est rentrée ou détendue, son regard est doux et les oreilles sont également détendues. Ici le chien se sent décontracté, joyeux et serein.
  • Gueule anxieuse : Cette expression peut facilement être confondue avec de la joie car donne l’impression que le chien « sourit », alors qu’elle est un signe de stress, d’inconfort ou de frustration. La gueule du chien est ouverte ou fermée, les babines étirées vers l’arrière avec un air grimaçant. Le chien peut haleter et son corps est tendu, et ses oreilles sont rabaissés en arrière.
  • Gueule fermée : La mâchoire est serrée avec les babines en avant, le regard est dur. Votre toutou vient montrer son inquiétude, sa retenue ou son agacement face à une situation.
  • Gueule défensive : La gueule est ouverte avec les crocs apparents, les babines sont en avance et le corps du chien est tendu de manière générale. Ici, il vient montrer son inquiétude ou son stress, il se prépare à la fuite.
  • Sourire d’apaisement : attention, cela est souvent interprété comme de l’agressivité ou de la joie, alors que le chien montre de la bienveillance teintée d’incertitude. Sa gueule est étirée en un large sourire, les dents sont apparentes, la posture basse. Grossièrement cela peut être interprété comme un « je viens en paix » de la part du chien.
  • Les différentes positions de la queue du chien:

Nous pouvons avoir tendance à croire qu’un chien qui remue la queue est forcément content ou qu’un chien à la queue très basse est forcément mal à l’aise. Les nuances sont beaucoup plus nombreuses que ça, et à nouveau il est toujours important d’analyser le contexte et la globalité du corps du chien. Il faut aussi prendre en compte ses particularités physiques : certains chiens ont naturellement la queue haute et d’autres l’auront basse.  

  • Queue détendue ou neutre : Dans ce cas-là, il est important de prendre en compte l’apparence propre de la queue de votre chien, en fonction de sa race. L’arrière train doit être aussi détendu que la queue. Cela montre de la joie et que votre chien est détendu.
  • Queue basse : la queue est plaquée contre l’arrière-train ou rentrée. Chez les chiens qui ont la queue naturellement recourbée, elle peut être plus basse que d’habitude. Votre chien vous fait part de son manque de confiance, de son anxiété, voire de sa peur.
  • Queue dressée : La queue est haute, soit détendue, soit raide. Votre chien vous montre qu’il est en état de vigilance, d’excitation ou d’agitation. Plus le chien est excité ou agité et plus sa queue sera dressée et les battements rapides. 

En plus de la position de la queue, il faut savoir faire la distinction entre les types de battements de queue qui pourtant peuvent sembler très similaires :

  • Battements hauts : Si l’arrière train frétille, le chien est excité et joueur. Par contre, si le corps et la face sont tendus, le chien est agité. Une queue raide et des battements serrées ne sont pas un signal amical.
  • Battements amples ou serrés : Des battements amples sont un signe de joie alors que des battements serrés avec une queue basse sont un signe d’anxiété.
  • Battements circulaires : Si votre chien fait des mouvements circulaires et rapides avec la queue tout en se trémoussant, vous pouvez être rassuré, il est le plus heureux de tous les toutous !

Pour conclure, vous avez compris que même si votre chien de parle pas la même langue que vous, il peut cependant aisément se faire comprendre et vous pourrez profitez encore plus de lui une fois que vous vous aurez appris son langage. 

 

Source photos : pexels.com


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés

Ce site est protégé par reCAPTCHA, et la Politique de confidentialité et les Conditions d'utilisation de Google s'appliquent.