Comprendre le comportement du chien - Partie 1

Toutes les personnes suffisamment chanceuses pour partager leur vie avec un compagnon à quatre pattes seront unanimes quant au fait que celui-ci est capable de communiquer avec eux, et ce de multiples manières ! Ainsi, un propriétaire attentif ne pourra jamais louper l’heure de distribuer les croquettes tant son chien va lui faire comprendre, par l’intensité de son regard ou son va-et-vient vers sa gamelle que c’est l’heure de manger !

La science l’a prouvé, les chiens sont des êtres sensibles, sociaux et doués de raison. Ils ressentent donc de la peur, de la joie, de la colère, de la surprise ou encore de la tristesse. Ils ont même des goûts propres à chacun, tant au niveau alimentaire, qu’en termes de préférence de jouets, exactement comme nous !

L’erreur à ne surtout pas faire, c’est de penser qu’ils communiquent d’une façon similaire à la nôtre. Là où nous, être-humain, nous ressentons le besoin de communiquer par le toucher, par le regard ou encore par la parole, les chiens eux communiquent essentiellement par la vue et par leur comportement non verbal. Ainsi, ils n’utilisent pas les aboiements ou le contact physique pour faire savoir aux autres toutous et aux humains, ce qu’ils détestent, aiment ou ce qui leur convient.

Globalement, et contrairement à ce que nous pouvons avoir tendance à penser, un chien ne grogne, ne mord ou ne se bat qu’en tout dernier recours, lorsque tous les autres signaux de communication qu’il a émis ont été mal compris ou ignorés. 

Les nuances du langage corporel des chiens sont tellement variées qu’il est quasiment impossible de toutes les décrire ici, d’autant plus que certaines différences entre deux comportements sont particulièrement subtiles. Cet article n’a donc aucunement une visée exhaustive mais souhaite simplement vous donner un petit coup de pouce pour mieux communiquer avec vos compagnons à quatre pattes bien aimées et ainsi être en capacité de mieux les aider à se sentir heureux et en sécurité.

  • Prérequis pour lire le comportement d’un chien

Trois points sont indispensables à toujours garder en tête avant de se lancer dans une interprétation de ce que son chien essaye de dire.

  • Il faut déjà observer le corps de votre chien dans sa globalité et non pas se fixer simplement sur un détail (comme les oreilles, la queue, etc.) en faisant abstraction du reste
  • Il faut aussi toujours tenir compte du contexte. Que se passe-t-il dans l’environnement qui pourrait avoir une influence sur le comportement de mon chien ?
  • Et enfin chaque chien est un individu à part entière. Il va réagir de manière différente en fonction de son histoire, son âge, sa santé, sa morphologie et son éducation. Deux chiens, même de race identique et élevés dans la même famille ne réagiront pas de la même manière. Comme les être-humains !
  • Comment mon chien salue-t-il?

Lorsque vous arrivez du travail ou que vous retrouvez votre toutou après une longue nuit de séparation, vous pouvez avoir le droit à un étirement de bienvenue qui exprime probablement la joie de votre chien de vous voir. Il s’étire nonchalamment, les pattes posées au sol ou à votre contact, son regard est doux et ses oreilles détendues.

Il peut également vous proposer un salut enjoué qui se manifeste par une démarche sautillante, un arrière-train frétillant avec des mouvements amples de la queue et un corps détendu. Cela lui permet d’exprimer son intérêt et les nuances de la joie.

Votre chien peut aussi vous accueillir avec la tête inclinée : sa tête est penchée d’un côté, avec les oreilles en avant et un regard attentif. Ici il vous montre son intérêt, sa curiosité ou sa surprise et analyse la situation.

Une des salutations que vous pouvez fréquemment observés lorsque vous croisez d’autres toutous en balade, c’est le fait de flairer l’arrière train de ses congénères. Par ce phénomène, il cherche à recueillir des informations sur le chien d’en face et démontre une certaine curiosité. Le reniflement doit être bref sinon, il pourrait passer pour de l’impolitesse pour les autres chiens. Le langage corporel de chacun des chiens vous indique comment se déroule l’interaction, les chiens pouvant réagir de manière différente.

Lorsque votre chien est familier avec un autre chien, il peut avoir un contact amical de truffe à truffe. Son regard est doux, les oreilles et le corps détendus ce qui démontre un sentiment d’aise et de curiosité.  

  • Les différents types de regard chez le chien:

Lors de l’éducation de votre chien, vous aurez probablement durement travaillé pour obtenir un contact visuel direct avec lui, notamment lorsque vous lui demandez quelque chose. Il est bon de savoir que dans le monde canin, le contact visuel indirect est plus inné et poli.

  • Regard doux: Votre chien à les yeux rieurs, il évite le contact visuel direct, et il a les oreilles, la gueule et le corps détendus. Il exprime probablement sa joie, sa tranquillité et n’a aucune volonté de confrontation.
  • Regard dur ou fixe: Votre chien maintient un contact visuel soutenu, il a les oreilles en avant et la mâchoire serrée et il fait preuve d’une raideur ou d’une immobilité. Dans ce cas-là, il est probablement inquiet ou contrarié, il peut être dans une volonté de confrontation.
  • Yeux de chien battu: Est-il véritablement nécessaire de décrire ce regard-là tellement les propriétaires de chien ont l’habitude que leurs toutous y aient recours pour obtenir tout ce qu’ils souhaitent ? Le contact visuel est soutenu, les sourcils sont haussés et les oreilles en avant. Ne soyons pas dans le déni, nos chiens savent pertinemment que grâce à ce regard ils peuvent obtenir certains comportements de leur humain… En général de la nourriture ou une caresse !
  • Clignement des yeux: Votre chien évite le contact visuel direct, vous regarde en coin ou en clignant des yeux ? Il vient vous parler de son inconfort face à une situation ou face à la réaction disproportionnée de quelqu’un. Si en plus des clignements, le chien a un mouvement de recul, cela peut vouloir dire qu’il ressent de la douleur.
  • Les yeux dilatés: les pupilles de votre chien sont larges, dilatées et laissent apparaitre le blanc de ses yeux. Le regard est tourné dans la direction opposée à celle vers laquelle sa tête est dirigée et son corps est immobile. Ici votre chien est indécis ou à le sentiment d’être pris au piège. Il cherche une solution pour se sortir de cette situation, soit par la fuite ou la confrontation. Il a besoin qu’on respecte son espace et qu’on lui offre une porte de sortie face à cette situation.

(Suite Partie 2)

 

Source photo : freepik.com, pexels.com


Leave a comment

Please note, comments must be approved before they are published

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.